Jean-Pierre Genet

Un des maîtres du naïf à Saint-Flour

Pour fêter cette nouvelle année de la meilleure des façons, la galerie Duo s’est attachée l’exposition d’une vingtaine de toiles du peintre naïf Jean-Pierre Genet. La bonhommie et la gentillesse du peintre sont comme ses toiles, d’une simplicité aux couleurs chatoyantes qui laissent apercevoir une sensibilité d’enfant.

Jean-Pierre Genet chez lui

Un peintre hors du commun

« Je peins depuis 1970. Je me consacre depuis plus 10 ans totalement à la peinture » explique l’un des meilleurs peintres naïfs français et d’ajouter « J’ai commencé par reproduire les tableaux des grands maîtres et, à 40 ans, j’ai osé me lancer dans la création pure. L’art naïf me plaisait et je me suis aperçu que j’en faisais sans le savoir. J’aime cette forme de peinture car il n’y a pas de règle. Il suffit d’avoir de la fantaisie», explique le peintre qui puise son inspiration dans des sujets mythologiques, historiques et principalement locaux. Le Loir-et-Chérien aime les petites histoires locales « Représentant les lieux, les symboles de la religion de manière ludique et onirique, ma peinture se veut résolument joyeuse en affranchissant des règles traditionnelles de l’art pictural en bousculant les associations de couleurs ». Ce grand-père a toujours une âme d’enfant « Je donne libre cours à mon imagination et souhaite entraîner le public dans des réjouissances villageoises, des félicités bucoliques, des scènes de la vie rurale drôles et animées et le faire entrer dans un monde de fraîcheur, de poésie, de fantaisie et d’innocence ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En 2016, à la Biennale internationale d’art naïf, au château de Waroux, à Liège, en Belgique, il a remporté le premier prix, parmi les 25 peintres internationaux de 16 nationalités, sélectionnés pour concourir. Sa composition, primée, a été achetée par les organisateurs pour entrer dans les collections permanentes du château.

Des couleurs et des histoires

C’est en Touraine que Jean-Claude Castagna, le galeriste sanflorain, a connu Jean-Pierre Genet. Il lui avait commandé pour une exposition au Château de Beaumont-la-Ronce le tableau « Voyage de Tours » en hommage au poème « Les amoureux » de Pierre-de-Ronsard. « A cette époque j’étais guide-conférencier dans ce château ayant appartenu à Philippe-de-Ronsard et dont le Prince des Poètes rendez visite lors de ses voyages en Touraine. J’ai tout de suite été séduit par les couleurs hors du commun employées par le peintre ». Car le grand secret de Jean-Pierre c’est qu’il fabrique lui-même ses couleurs à base de pigments naturels. Son rose si particulier et adulé par tous est une réussite de son alchimie, sa marque de fabrique. « Dis-moi Jean-Pierre ! Quel est ton secret ? » Avec un large sourire l’artiste répond « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ». C’est que l’homme a passé plus de trente ans dans la métallurgie où il était responsable des forges.

Le voyage de Tours de Pierre-de-Ronsard vu par Jean-Pierre Genet

Côté histoires, Jean-Pierre Genet n’en manque pas. La petite vallée de la Braye en regorge et ses « rencontres printanières », ses histoires d’hiver au coin du feu, sa « fête des vendanges » ou celle « des attelages », sont autant d’inspirations qu’il reproduit sur ses toiles. Des dizaines de petits personnages occupe le plus de son temps et sa grosse loupe lui permet de s’immerger totalement dans son histoire à tel point qu’il risque même d’en oublier son repas comme le raconte son épouse « Un jour de gros orage, alors qu’il travaillait sur une grande toile il en a oublié de monter manger mais le plus drôle était qu’il avait les pieds dans l’eau et qu’il ne s’en était pas aperçu ! » Rires du couple et toujours cette joie de vivre sa peinture.

D’expositions à une exposition

Jean-Pierre Genet participe depuis de nombreuses années à diverses expositions et salons en France et à l’étranger dont : Bruxelles biennale d’art naïf d’Evere; Bruxelles – musée d’art spontané (prix Dirk Bos en 2010); Copenhague – exposition d’art naïf 2011; Pologne – Katowice-exposition d’art naïf 2011; Serbie – musée de Beocin 2011; L’Album du Centenaire du Douanier Rousseau en 2011) Andresy (78570) biennale internationale  d’art naïf 2018 ; Versailles (78) salon d’art Naïf avec le groupe international des primitifs modernes 2017 ; Pologne – Festival  international d’art naïf 2016 ; Waterloo ( Belgique) dans le cadre du bicentenaire de la bataille 2015 ; Miami art naïf et singulier du monde,…

Jean-Pierre est également présent dans de nombreuses Collections privées (France – Belgique – Grande-Bretagne – Hollande – Japon – Allemagne) et également au Musée d’Art Spontané de Bruxelles ainsi qu’à la Galerie Thuillez de Paris. Ce peintre très attachant, l’un des meilleurs peintres naïfs français, est l’invité de la Galerie Duo pour ces fêtes de fin d’année 2020. Son exposition sera visible du samedi 19 novembre au dimanche 17 janvier 2021. L’entrée sera libre et gratuite dans le respect des gestes barrières.